2) Les techniques de révélation

De nos jours, il existe de nombreuses méthodes de révélations des empreintes digitales allant des plus simples aux plus compliquées. Certaines sont réalisées directement sur les lieux des crimes tandis que d'autres dans des laboratoires spécialisés. Notre groupe s'est penché sur 3 techniques qui sont :
  -La technique de la poudre de carbone.
  -La méthode de la Ninhydrine.
  -La méthode au laser.

1: La technique de la poudre de carbone:

La méthode de la poudre également appelée celle du Carbonne est une technique que nous avons nous-mêmes réalisée dans un premier temps au laboratoire, et dans un second temps chez nous.
Pour cela, nous avons eu besoin d'un mortier dont le but est de mettre en poudre des mines de crayons, d'un petit pinceau, d'un morceau de verre rectangulaire et d'un ruban adhésif afin de mettre en évidence l'empreinte obtenue.

 

 

Le mode opératoire de cette technique consiste à :
   -a) Déposer une empreinte digitale sur une surface opaque.
   -b) Déposer la poudre sur cette surface à l’aide d’un pinceau.
   -c) Etaler la poudre (avec un pinceau) sur l'empreinte encore invisible à l'œil nu, puis retirer l'excès de poudre.

 

  
Voici le résultat que l'on a obtenu

 


Nous obtenons trois empreintes bien distinctes prêtes à être étudiées et analysées.
A travers cette expérience, on peut conclure que cette méthode est assez facile à réaliser, et que le résultat est facilement exploitable. 

2: La méthode de la Ninhydrine:

Les acides aminés sont l'un des composants majeurs des empreintes digitales. Plusieurs substances réagissent avec, mais la Ninhydrine est particulièrement adaptée. En effet, elle réagit rapidement avec les groupements aminés et carboxyles de nos surfaces papillaires, c'est pourquoi cette méthode est très utilisée par la police scientifique. Celle-ci offre une image contrastée pourpre et rose des empreintes digitales latentes, c'est-à-dire celles qui sont pratiquement invisibles à l'oeil nu. La formule chimique de la Ninhydrine s'écrit: C9H6O4

 

 

Cette technique consiste à vaporiser, la surface suspecte (porteuse d'empreintes latentes), avec la solution de Ninhydrine (constituée d'éthanol, d'acide acétique cristallisant, et bien évidemment de ninhydrine), puis de la sécher à l'aide d'un sèche-cheveux, apparaissent alors clairement les empreintes digitales, jusque là invisibles à l'oeil nu, sous une couleur pourpre et rose.

3) La méthode au laser:

L’un des moyens les plus efficaces de révéler des dessins papillaires consiste à éclairer une empreinte latente avec une puissante source de lumière laser dont on augmente le diamètre du faisceau à l’aide d'une lentille. On emploi généralement un laser à argon ou encore le Polilight (projecteur émettant des faisceaux lumineux de différentes longueurs d'ondes). Le rayonnement laser provoque la luminescence de l'empreinte digitale, ce qui permet ainsi de la mettre en évidence. Il faut noter que nous ne pouvons pas réaliser cette expérience car le matériel est rare et assez coûteux.

 


Scientifique découvrant une empreinte digitale à l'aide du Polilight

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site