Introduction: Utilisation de l'ADN au sein de la police scientifique (historiquement) :

La police a particulièrement bien profité des avancés scientifiques au cours de ces derniers siècles afin de résoudre les enquêtes criminelles les plus mystérieuses.
Tout commence en 1962, lorsque les premières enzymes de restrictions furent découvertes par le généticien suisse Werner Arber, ces enzymes ont été mises en évidence grâce à des observations sur l'infection des bactéries, Werner avait conclu que chaque bactérie fabrique une ou plusieurs enzymes de restriction qui coupe l'ADN sur des séquences spécifiques .C'est cette découverte qui a contribué au développement des technologies liées à l'ADN. En effet, c'est le britannique Alec Jeffreys qui fut le premier à utilisée l'ADN (en 1985). Sa méthode consiste à séparer les fragments d'Adn par électrophorèse à l'aide d'un gel migrant. C'est à l'occasion du meurtre d'un jeune de 15 ans en 1983 et d'un autre en 1986 que cette méthode a été démocratisée en 1988.Cela a permit de disculper le coupable et de retrouver le vrai coupable, qui fut condamné à perpétuité.
Par ailleurs, il faut savoir que bien avant la découverte des techniques liées à l'Adn, la police scientifique utilisait d'autres méthodes:
   -jusque vers le milieu du 19ème siècle, le seul moyen (à part les empreintes digitales) de repérer les criminels était de les marquer au fer rouge, surtout dans la perspective d’une possible récidive. Ceci permettait, en effet, de les reconnaître, quelle que soit l’identité qu’ils pouvaient prendre. C’était donc la seule méthode dont on disposait pour identifier les personnes vers les années 1830-1850.

On constate donc que la découverte de l'utilisation de l'ADN chez la police scientifique s'est faite progressivement, et cela par l'intermédiaire de plusieurs scientifiques qui par leurs recherches ont permis à la police scientifique de réaliser un pas concret et récent dans la résolution d'enquêtes, l'ADN vient alors prendre toute sa place aux côtés des experts de la police scientifique.

 

Werner Arber prix Nobel de la médecine pour la découverte des enzymes de restriction

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×